Les troubles psychosomatiques, c’est quoi ?

Vous avez peut être déjà entendu dire « j’en ai plein le dos » ou « cette situation m’étouffe ». Eh bien, ce moyen d’expression renvoyant des causes psychiques à des symptômes physiques est assez parlant sur ce que sont les troubles psychosomatiques.

Avant d’aller plus loin dans mes explications, il faut peut-être revenir sur ce gros vilain mot qu’est « psychosomatique ». En grec, « psyché » veut dire esprit, et « soma » veut dire corps.

Rien qu’avec ça, j’ai dégrossi le travail de définition des troubles psychosomatiques : ils ont un rapport à la fois avec le corps et l’esprit.

Mais que sont-ils vraiment ? Pourquoi portent-ils ce nom ? Quel est leur impact dans la vie quotidienne ? Autant de questions qu’il faut éclairer.

Que sont les troubles psychosomatiques ?

Les troubles psychosomatiques ont donc un lien étroit avec le corps et l’esprit. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il existe une multitude de maladies physiques, liées au corps et de maladies psychiques, liées à l’esprit.

Les troubles psychosomatiques sont une forme de mixte entre les deux. Ce sont, en fait, des troubles physiques causés par un certain mal être de l’esprit.

Pour vulgariser un peu les choses, votre esprit souffre et il l’exprime par votre corps à travers divers moyens :

  • douleurs,
  • problèmes au niveau du sommeil,
  • dysfonctionnement du système cardio-vasculaire et/ou intestinales,
  • nausées,
  • fatigue intense,
  • vertiges,

Quelles sont leurs origines ?

Les origines de ces troubles psychosomatiques sont variés et viennent de différents événements du passé du malade.

Souvent, les troubles psychosomatiques sont liés à des états d’anxiété, de stress, de stress post-traumatique, de dépression… Ils peuvent apparaître lors d’un conflit interne (peur, colère…) ou à la suite d’un événement marquant voire traumatisant (divorce, deuil, abus sexuels…).

En somme, les troubles psychosomatiques ont des racines dans différents éléments d’une vie. Et il n’est pas toujours facile de mettre à jour l’événement en question, car les troubles peuvent aussi apparaître des années après.

La découverte de l’origine des troubles peut être libérateur et permettre de trouver un traitement adapté.

Comment sont vécus les troubles psychosomatiques ?

Quand les troubles psychosomatiques apparaissent, le premier réflexe est de consulter un médecin. A ce stade, deux cas de figure s’imposent : le médecin vous donne un traitement qui n’aura aucun effet ou le médecin ne trouve aucune cause à vos maux.

C’est ce qui mène souvent le patient à faire des examens complémentaires (IRM, radio, prise de sang, analyses…) qui se révèleront tous incapables de fournir une explication.

Dans d’autres cas, le médecin parvient à détecter des troubles psychosomatiques mais le patient à du mal à accepter le diagnostic, comprend qu’il n’est pas malade ou qu’on ne peut rien faire pour lui.

Ce qui mène souvent à consulter un grand nombre de médecins, jusqu’à ce que l’un d’eux donne une explication.

Le patient se sent souvent seul et désarmé. Il subit les douleurs et les incapacités qui en découlent sans pouvoir mettre de mots dessus.

Comment sont diagnostiqués ces troubles ?

La caractéristique première des troubles psychosomatiques est que les maux dont vous souffrez n’ont aucune explication médicale directe.

On ne parvient pas à expliquer vos migraines, vos vertiges, vos nausées… Même les multiples examens médicaux que vous avez fait, l’argent que vous avez dépensé ne suffit pour poser un diagnostic clair.

Si ces troubles ne sont pas expliqués par les examens, le professionnel de santé va pencher vers un diagnostic de troubles psychosomatiques.

Dans le pire des cas, si les troubles psychosomatiques ne sont pas détectés assez tôt, le patient peut baisser les bras et ne plus consulter. Il reste seul face à sa détresse et, au fur et à mesure des recherches, il finira par s’auto-diagnostiquer, mais cela ne permet pas une bonne prise en charge.

Quels traitements sont adaptés ?

En raison de leur origine psychique, les troubles psychosomatiques sont principalement traités par une psychothérapie. C’est le traitement le plus adapté car il permet de travailler sur la cause de vos maux, pour en faire disparaître les symptômes.

Bien sûr, un tel traitement est long et coûteux en terme d’énergie, mais il se montre particulièrement efficace dans le temps.

Sinon, toute chose permettant de détendre le patient, de l’accompagner, telle que le coaching,l’acupuncture, l’homéopathie, l’art-thérapie, etc. sera une bonne solution pour permettre au patient d’être entouré et de voir ses symptômes diminuer.

Vous vous sentez concernée par ce sujet? Vous êtes dans cette situation?

Contactez moi pour un appel de découverte, nous parlerons ensemble de vos objectifs, de vos attentes et de vos blocages.

Cet article vous a plu?

N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Pour en savoir plus:

2 commentaires

  1. Très intéressant, merci beaucoup madame, c’est la première question que j’allais vous poser pour la première fois lorsque j’avais consulté votre profil, heureusement que j’ai eu la réponse aujourd’hui, merci beaucoup 😊

  2. […] Les troubles psychosomatiques […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *